Atelier Danse moderne jeunes

Informations

    3 Cours  les vendredis. Maternelles et débutants  45min, 1h, initiés 1 h 15.

    Nouvelle Salle GABLER
    Professeur : Clotilde ALPHA.

    Pour maternelles de 16h45 à 17 h 30.

    Débutants 1 et 2, de 17h30 à 18 h 30.

    Initiés,  de 18 h 30 à 19 h  45

    Tarif: 40 € par trimestre

    Possibilité d’organiser un accompagnement des enfants de maternelle, de l’école vers la salle Gabler  à 16 h35. Par un parent ou un bénévole.

    Nous contacter.

Actualités de l'atelier

Histoire de la Danse

3 octobre 2016

La danse moderne

Après des dizaines d’années de règne, la danse classique commence à laisser de la place à d’autres styles de danse au début du XXe siècle. En effet, dans les années 1920, certains danseurs et danseuses sentent qu’il leur faut sortir des contraintes imposées par le ballet classique avec son fameux « en-dehors » et expérimentent de nouvelles positions, de nouveaux mouvements ainsi que de nouvelles tenues vestimentaires. C’est ainsi que naît la danse moderne qui amène les danseurs à exprimer leurs émotions et laisser ces dernières inspirer leurs mouvements. Toujours en opposition aux règles classiques strictes, les danseurs modernes peuvent se déplacer les pieds nus et utilisent la gravité et les contractions du corps tout entier pour accentuer leurs mouvements. Des danseuses comme Martha Graham et Isadora Duncan sont considérées comme faisant partie des premières danseuses modernes.

La danse contemporaine

Après la Seconde Guerre mondiale, apparaît la notion de danse contemporaine où la rupture est encore davantage consommée avec toutes les autres formes de danses, jusqu’au point d’aboutir au mouvement de la « non-danse » (années 90). Les chorégraphes contemporains détournent les autres courants de danse, les métissent avec d’autres disciplines artistiques comme le théâtre, le cirque ou les arts plastiques. C’est réellement est un vaste domaine sans cesse en mouvement, plein de nouveautés, aux contours flous et aux formes multiples et hybrides. Elle peut s’apparenter à une recherche d’une autre représentation du monde, avec un vocabulaire différent des autres formes de danse. Ainsi, la danse contemporaine cherche-t-elle à surprendre le spectateur et, par ce biais, à faire naître l’émotion et généralement à faire passer un message. Merce Cunningham est considéré comme l’un des pionniers de la danse contemporaine. D’autres courants se sont formés en parallèle dans différentes régions du monde. En particulier, on peut considérer que le buto japonais fait partie de la danse contemporaine.

Le modern jazz

Il y a une autre forme de danse qui est souvent enseignée dans les écoles de nos jours : le modern jazz. La confusion est souvent faite avec la danse moderne du fait du mot « moderne » qui est présent dans les deux appellations. Cela dit, les deux formes de danse n’ont pas grand-chose à voir. Le modern jazz est issu de la danse jazz américaine des années 30 et 40 que l’on associe souvent au swing et au lindy hop (on appelle d’ailleurs aujourd’hui cela « jazz roots » ou encore « authentic jazz » pour bien marquer la différence). À la fin des années 40, la danse jazz intègre les comédies musicales de Broadway pour y évoluer dans les années 50 sous l’impulsion de chorégraphes comme Katherine Dunham (« La Grande Katherine ») ou Bob Fosse. Le modern jazz est donc une danse technique, rythmée et dynamique qui essaye de rapprocher les techniques issues de la danse classique à la danse aux racines afro-américaines, avec un soupçon d’influences diverses (acrobaties, danse contemporaine, etc.). Le modern jazz est caractérisé par la coordination des mouvements, le contrôle de la gravité et les isolations des parties du corps dans le respect d’une technique de base établie. Le modern jazz est beaucoup utilisé dans les clips vidéo de chanteurs populaires (Britney Spears, Pussycat Dolls, Madonna, etc.) où il est aussi de plus en plus souvent mêlé à des mouvements de hip-hop.